Règlement des études

 

 

 

I. La raison d’être d’un règlement des études

 

Le règlement des études s’adresse aux élèves et à leurs parents. Il définit notamment les critères d’un travail de qualité ainsi que les procédures d’évaluation.

 

II. Informations aux parents

 

En début d’année scolaire, lors des réunions collectives d’information dans chaque cycle, les enseignants informent les enfants et les parents sur :

  • la manière de travailler ;
  • les compétences et les savoirs à développer dans l’école fondamentale ;
  • les moyens d’évaluations ;
  • le matériel que l’enfant doit avoir en sa possession.

Ils répondront également aux questions posées par les parents.

 

III. Evaluations

 

 1) L’évaluation formative régulière

 

A partir des observations relevées en cours d’apprentissage ou d’un entretien oral personnalisé avec l’enfant ou d’une production écrite individuelle ou en groupe, l’enseignant pratique une évaluation formative qui consiste à rendre explicite les progrès et les éventuelles difficultés rencontrées par l’enfant. De cette manière, l’enseignant reconnaît à l’enfant le droit à l’erreur et peut envisager avec lui des conseils d’amélioration.

 

 

2) L’évaluation formative bilan

 

Au terme des différentes étapes d’apprentissage, des synthèses réalisées, l’enseignant propose des bilans. Ceux-ci sont cotés et en fonction des résultats obtenus par l’enfant, l’enseignant inscrit dans le bulletin une appréciation ou une cotation chiffrée.

Si ces tests numérotés ne sont pas signés par les parents et qu’ils ne sont pas classés correctement dans la farde de tests, l’école se réserve le droit de ne pas compléter le bulletin de l’enfant concerné.

 

Ces bilans permettent à l’enseignant de faire un état des lieux (voir ce que l’enfant connaît, ce qui est à revoir et comment y remédier …), de prendre des dispositions nécessaires pour aider l’enfant en difficulté et aménager les nœuds-matières à revoir.

 

Les  enfants, les enseignants et les parents pourront ainsi élaborer une stratégie permettant à l’enfant de grandir. Ces bilans ont lieu : fin décembre, courant mars et fin juin.

A ces périodes, après les bilans, l’enfant recevra un bulletin.

 

3) Evaluation certificative

 

Au terme du cycle 6-8 (2e année) et du cycle 10-12 (6e année), quand l’élève est censé avoir atteint les compétences de fin de cycle, nous lui présentons des épreuves externes.  Celles-ci sont proposées par le réseau de l’enseignement libre pour la 2ième année et communes à toutes les écoles de la Communauté Française pour la 6ième année.

 

4) élivrance du C.E.B.

 

a) Constitution du dossier de l’élève :

Le dossier de l’élève comporte la copie des bulletins des deux dernières années de la scolarité primaire ainsi que les fardes complètes des tests signés par les parents au cours des deux dernières années.

 

b) Délivrance du C.E.B.

En fin de parcours scolaire, un jury externe d’attribution du Certificat d’Etudes de Base exerce une fonction délibérative et se prononce sur le passage à l’enseignement secondaire.

Les questions des épreuves porteront uniquement sur les compétences à certifier du document ‘Socles de Compétences’ conformément à l’article 21 du décret du 02 juin 2006,  décret relatif à l’évaluation externe des acquis des élèves de l’enseignement obligatoire et au C.E.B. au terme de l’enseignement primaire.  Elles concerneront les compétences relatives aux savoirs et savoir-faire à l’issue de l’étape 2 (fin de 6ième primaire).

 

Lorsqu’un élève est absent lors des bilans ou aux épreuves de fin de cycle, l’enseignant les lui propose ultérieurement dans la mesure du possible. En cas d’absence prolongée, l’enseignant informera les parents de la décision envisagée après consultation de l’Inspecteur.

 

Les parents peuvent consulter, en présence de l’enseignant et/ou de la Direction, les livrets de l’épreuve externe commune de leur enfant.

La communication aux parents d’une décision de refus d’octroi d’un C.E.B. sera accompagnée de :

  • la motivation de la décision ;
  • l’information sur les modalités que l’école met en place pour organiser l’entretien au cours duquel leur seront fournies les raisons du refus ;
  • les informations sur les modalités d’introduction du recours.

 

IV. Aide aux enfants en difficulté

 

  • Travail en collaboration avec l’équipe du P.M.S. qui, un jour par semaine, participe à des ateliers et à des activités dans différents cycles.

 

  • Mise en place d’aménagements raisonnables visant à aider l’élève, voici quelques exemples :

 

a) A l’école maternelle:

 

  • possibilité pour les plus grands de retourner manipuler chez les plus petits.

 

b) A l’école primaire:

 

  • acceptation d’une mise au travail plus lente pour certains enfants, avec des moments de mise au point où les enfants se disent comment ils ont procédé, ce qui s’est passé dans leur tête, ce qu’ils ont laissé comme trace écrite ;
  • possibilité, pour certains enfants, de revoir et d’approfondir les apprentissages non installés ;
  • utilisation de contrats de travail dans lequel chaque enfant peut avancer à son rythme ;
  • formation de différents groupes d’après le niveau d’acquisition ;
  • groupes de niveaux pour le cours d’allemand ;
  • atelier de lecture : textes plus courts, plus simples ou textes découverts ensemble avec un petit groupe pour des enfants en difficulté ;
  • moments individuels aménagés pendant un travail que les autres peuvent faire seuls pour réexpliquer à l’enfant en difficulté.

 

Ces stratégies seront mises en place en interne par l’équipe et les parents se tiendront à la disposition de l’école de façon régulière afin d’échanger à propos de ces mises en place.

 

V .Contacts entre l’école et les parents

 

Les rencontres parents-enseignants doivent se situer en dehors des heures de cours. Les parents peuvent rencontrer la direction et/ou les enseignants lors des contacts pédagogiques, lors des réunions ou sur rendez-vous.

  • Une réunion collective a lieu en début d’année scolaire.
  • Minimum deux fois par année scolaire, les parents sont invités à participer aux réunions individuelles. Lors de celles-ci, l’enseignant se tient à leur disposition afin de parler du travail, de l’évolution du comportement de l’enfant ainsi que des possibilités de remédiation à envisager.
  • Si votre enfant a un problème scolaire, relationnel, une difficulté d’adaptation, …. n’hésitez pas à prendre contact, soit avec le titulaire, soit avec la direction.
  • Le journal de classe peut être utilisé à toute occasion comme moyen de communication entre enseignants et parents.

 

Des contacts avec le Centre psycho-médico-social (PMS) peuvent également être sollicités soit par les parents, soit par les élèves. Le centre peut être contacté au numéro de téléphone suivant :

087/35.28.00 ou à l’adresse suivante :

Centre P.M.S. Libre 1, rue Laoureux 32 à 4800 Verviers.

 

VI. Les conditions d’un travail scolaire de qualité

 

  • Avoir un nombre suffisant d’heures de sommeil.
  • Avoir une alimentation saine et équilibrée (petit déjeuner, collation saine à 10h, repas adéquat à midi).
  • Avoir des objets scolaires et son matériel en ordre.
  • Arriver à l’heure à l’école (au plus tard 9h à l’école maternelle).
  • Etre présent d’une manière régulière.
  • Etre soucieux d’une collaboration positive parents – enseignants.
  • Faire confiance à l’enfant et à l’enseignant.
  • Encourager l’enfant dans ses efforts.
  • Faire un bon choix des programmes TV et ne pas abuser du temps passé devant l’écran.
  • Développer le plaisir d’apprendre.
  • Développer les attitudes et les comportements suivants :

 

a) Au niveau des capacités relationnelles (savoir-être et savoir-devenir) :

persévérer dans l’effort, s’adapter, se connaître, prendre des initiatives, s’engager dans le travail, savoir écouter l’autre, argumenter, vivre l’esprit d’équipe, être attentif aux autres, …

 

b) Au niveau des capacités instrumentales(savoir-faire) :

 

  • être curieux, s’interroger, formuler des hypothèses, observer, …
  • chercher l’information, poser des questions pertinentes, prendre des notes,
  • interpréter et se souvenir, comparer des données, formuler et appliquer des consignes, construire des synthèses, aller à l’essentiel, …
  • communiquer des informations, exprimer son impression, …
  • agir et créer, mettre au point un projet pertinent, établir un planning, …
  • utiliser correctement des outils (règle, dictionnaire, calculatrice, compas, …)
  • respecter les manuels scolaires.